Tag: blague trash

Chacun son métier

Deux mecs discutent au bar :
– Argh ! J’en ai marre ! J’ai vraiment un boulot de merde !
– Ha bon ? Qu’est ce que tu fais ?
– Je suis livreur de pizza. Toute la journée je les vois, je les sens, et je peux même pas les bouffer!
– Ha ouais, moi c’est pareil !
– Tu es livreur de pizza ?
– Non, gynécologue.

Buffalo Bill

Un américain et un russe sont côte à côte dans un bar. Quelques minutes passent et l’américain se tourne vers le russe :
– Tu vois les trois mecs assis à la table derrière nous ? Ce sont trois dangereux gangsters et je vais les tuer tous les trois d’un coup !
Le russe très étonné :
– Ah bon ?! T’es capable de faire ça ?
– Bien sur !
L’américain, se retourne, sort son révolver et tue les trois gangsters sans même qu’ils n’aient eu le temps de bouger !
– Fantastique ! Comment t’appelles-tu ?
– Bill, Buffalo Bill.
Le lendemain les deux se retrouvent au même endroit, et cette fois le russe entame la discussion :
– Tu vois les trois jolies filles qui sont au fond là-bas ? Eh bien je vais les baiser toutes les trois, et en même temps !
L’américain n’y croyant pas une seule seconde secoue la tête et lui répond :
– C’est physiquement impossible, vous les russes…
– Eh l’américain !!! Regarde moi ça !
Le russe se dirige vers les trois demoiselles, baisse son pantalon, en sort trois sexes et baise les trois filles, en même temps.
Une fois le russe de retour, l’américain lui dit :
– Incroyable ! Mais au fait, comment t’appelles-tu ?
– Comme toi, Bill… Tcherno Bill.

LOL, horrible

Un avion de ligne tombe dans l’eau en plein Pacifique Sud. Trois survivants seulement : le pilote, un steward et une hôtesse. Ils s’accrochent aux débris qui flottent. Après avoir dérivé pendant une semaine, ils arrivent sur une île totalement déserte. Au bout de quelques jours, ils commencent à comprendre qu’ils ne seront jamais secourus. La vie s’organise. Ils se construisent une cabane. La nature, généreuse, leur fournit viande, fruits, eau fraîche. Ils sont beaux, jeunes…
Après 1 mois, l’hôtesse se décide à parler aux deux autres :
– Écoutez, nous sommes seuls… peut-être pour toujours. Nous nous sommes toujours respectés, nous avons notre intimité, tout est très chouette….Mais je sens que nous souffrons d’un certain manque. Je sais que vous n’osez pas en parler, alors je le dis moi-même : je suis d’accord. Il suffit de s’arranger, par exemple, toi les jours pairs, et toi les jours impairs. S’il y a le moindre problème, on en parle.
Enchanté d’avoir pu en parler et de s’être organisé, ils passent des semaines fabuleuses. Chacun à son tour, dans un respect mutuel et une attente exemplaire, l’un les jours pairs, l’autre les jours impairs.
Malheureusement, après deux mois, la fille attrape un virus foudroyant et en meurt…
Les deux autres sont vraiment tristes, mais la vie se réorganise entre eux deux.
Un mois passe et le pilote s’adresse au steward:
– Écoute vieux, le temps passe, c’est dur pour toi comme pour moi. Alors autant en parler. Je suis jeune, je suis en manque, ça ne peut pas durer comme ça. Qu’est-ce que tu en penses ?
Le steward le remercie d’avoir osé en parler et tout de suite le rassure en lui disant que c’est la même chose pour lui.
– Tu penses comme moi alors ?
– Oui, je suis d’accord, et si ça ne va pas on en parle.
– D’accord, comment on fait ? C’est toi qui donnes jours pairs et moi qui donne les jours impairs ?
– D’accord, on essaie.
Ils passent des semaines formidables, mais un soir, l’un des deux dit à l’autre:
– Écoute, on a dit que si ça n’allait pas on en parlait. Eh bien je trouve que ça ne va plus. On est seuls, on est jeunes d’accord, mais ce qu’on fait me gène, c’est contre nature.
– Tu me rassures dit l’autre, j’allais aussi t’en parler. J’aimerais qu’on arrête. De toutes façons les sensations ne sont pas les mêmes qu’avant…
– Tu es d’accord alors ?
– Oui et toi?
– Oui…
– Bon… on l’enterre alors?

Voyage d’affaire

Un homme marié revient d’un voyage d’affaires en Chine où il a pris du bon temps avec quelques jolies Chinoises. Seulement, quand il revient, il se rend compte que son sexe est tout bleu. Il le cache à sa femme tant bien que mal et va voir un docteur :

– Alors comme ça on a été en Chine cher ami ?
– Ben oui !
– Et on a fait des bêtises avec les petites Chinoises ?
– Ben oui !
– Ben c’est très grave! Malheureusement, on ne peut rien faire pour ça, il va falloir couper !
L’homme n’en croit pas ses oreilles! Il décide donc de consulter un deuxième, puis un troisième médecin qui confirment tous deux le diagnostic.
Il décide alors d’avouer ses escapades à sa femme qui, après une bonne engueulade, lui conseille d’aller voir un médecin Chinois directement sur place, en Chine. Après tout, ils sont sûrement familiers avec cette infection.
L’homme retourne donc en Chine et prend rendez-vous avec un médecin réputé. En l’examinant, le médecin Chinois ricane et dit:
– Hi hi hi, on est venu en Chine, et on a fait bêtises avec petites Chinoises ?
– Ben oui !
– Et on a été voir docteur européen, et docteur européen a dit fallait couper ?
– Ben oui !
– Et bien non! Pas besoin couper.
L’homme est fou de joie. C’est alors que le médecin Chinois précise:
– Non, docteur européen nul ! Pas besoin couper, va tomber tout seul !

…Problème..

Un jeune homme entre dans une pharmacie et demande au pharmacien un préservatif, et il explique au Pharmacien que sa copine l’a invité à dîner le soir et il pense que sa copine attend quelque chose de lui .

Quand le jeune s’apprêtait à sortir de la pharmacie il s’arrête et dit au pharmacien : Enfin donnez moi un autre car la sœur de ma copine me fait des petits sourire et des regards langoureux …je pense qu’elle attend quelque chose de moi…En continuant sont trajet vers la sortie, il s’arrêta encore et dit au pharmacien :

-Finalement donnez moi encore un autre car la mère de ma copine, malgré son âge elle a de bon reste en plus elle m’a déjà fait des allusions…Et le jeune homme sortit de la pharmacie et continua ses achats.

Au moment du diner sa copine à sa droite, la sœur à sa gauche et la mère en face. Quand il décidèrent de manger le père et venu s’assoir et il commencèrent à prier pour le repas, Mais 10 minute plus tard le jeune homme tête baissé n’avait pas finit de prier, après 20 minute la copine du jeune homme se penche vers lui et lui dit :

-Je ne s’avais pas que tu était aussi croyant et il a rétorqué : -Je ne s’avais pas que ton père était Pharmacien!

Erreur de la banque

C’est deux voleurs qui s’infiltrent dans une banque. Ils ouvrent un coffre et trouvent juste un yaourt, pas d’argent. Ils décident de goûter au yaourt:
– Ce yaourt a un goût étrange, dit l’un des voleurs
Ils décident donc d’ouvrir un deuxième coffre. Mais ils trouvent également un yaourt, et aprés l’ avoir goûté, le trouve étrange.
Alors un des deux voleurs dit à l’autre:
– John, va voir à l’extérieur et regarde si c’est vraiment une banque!
5 minutes plus tard, le deuxième voleur revient.
– Alors? Qu’a dit le panneau?
– Banque de sperme..

Chez les fous

« Ce sont trois échappés d’asile qui se décide d’aller voir une prostitué pour faire leur petites affaires. Ils vont alors au parc de la ville, là ou il y a la camionnette de celle-ci, un des fous s’exclame alors :

-« je vais la baizzééé vouuss alleezz voiir..!!!! »

Il rentre et fait bougé légèrement la camionnette suivi de petits cris. Quand il sort et ses pote lui disent » nullllll ouuhhhh!
Le second rentre en disant qu’il ferait mieux bien sur!!
« La camionnette vacille et la prostitué crie de plus en plus..!!!
Ses potes lui disent alors  « pas mal pas mal!!!
Le troisième rentre en jurant de la faire crier a mort!! La camionnette dégante!! La prostitué crie a en pleurer!!
Le fou sort et là,  les deux autres restent sans voix….
« T’as gagné !!! Chapeau ! !Qu es que tu lui a fait..???
-Moi..!!??? Je lui est pété un bras..!!!
(Envoyée par un internauteJ)

Les malades!!

C’est un zoophile, un pédophile, un sadique, un pyromane, un nécrophile et un masochiste qui se font chier. Ils ne savent pas quoi faire alors le zoophile propose :
– Hé, si on prenait un chat et qu’on le violait ?
Le pédophile :
– Et si on prenait un chaton et qu’on le violait ?
Le sadique :
– Et si on prenait un chaton, qu’on le frappait et qu’on le violait ?
Le pyromane :
– Et si on prenait un chaton, qu’on le frappait, qu’on le brulait et qu’on le violait ?
Le nécrophile :
– Et si on prenait un chaton qu’on le frappait, qu’on le brûlait, qu’on le tuait et qu’on le violait ?
Le masochiste :
– Miaou…